La ministre de la Justice
Le saviez-vous ?
On appelle aussi le ministre de la Justice « garde des Sceaux », car il conserve le Sceau de France, cachet officiel de la République apposé sur les textes de loi les plus importants.

Le ministre de la Justice

Son rôle est essentiel puisqu'il définit les grands axes de la politique publique en matière de Justice, prépare les projets de lois et de règlements (en matière de droit de la famille, de justice pénale…) et veille à leur mise en œuvre.

Il s'occupe également de la prise en charge des populations qui lui sont confiées sur décision de l'autorité judiciaire et de la gestion des moyens de la Justice.

Le garde des Sceaux, ministre de la Justice, veille à la bonne administration de la Justice, décide des politiques de réforme et présente au Parlement les projets de loi.

Il définit la politique pénale afin de parvenir à une égalité de traitement des citoyens face à la loi sur l'ensemble du territoire. A cette fin, elle assure la cohérence de l'action pénale des parquets.

Il organise les moyens nécessaires à l'action et à la gestion des juridictions et nomme les officiers ministériels (huissiers de justice, notaires…).

Il s'appuie sur les membres de son cabinet, en liaison avec les directions du ministère de la Justice.